Contact

Taille et soins aux arbres

 Taille sanitaire

La taille sanitaire favorise un bon état sanitaire en réduisant l’entrée d’agent pathogène au niveau des plaies.
Elle consiste à supprimer les bois morts, les chicots, les branches parasitées et cassées ou celles qui se frottent.

 

 

 

 

 

 

 Taille de formation de jeunes arbres

La taille de formation vise à anticiper le développement des arbres avec pour objectif de les accompagner par des opérations de tailles successives pour éviter des actions traumatisantes une fois adultes.
Il s’agira d’opérer par des coupes de petits diamètres jusqu’à la forme adulte visée en fonction des contraintes environnantes et/ou paysagères.
La taille de formation assure une bonne résistance mécanique future en réparant rapidement les branches cassées ou abimées et en éliminant des fourches de branches fragiles et mal insérées.
La mise en œuvre se fait dans le temps.

 

 

 

 

 Taille architecturée

L’objectif de la taille architecturée est d’obtenir une forme géométrique pour adapter l’arbre à l’espace disponible tout en respectant la biologie de l’arbre.
Ces formes artificielles doivent être programmées dès la plantation.
La taille de formation conduit à la forme souhaitée qui est maintenue par des tailles répétées et fréquentes.

On peut citer certaines formes :

- en fuseau, en cône, en rideau, en
- marquise pour accompagner les  bâtiments ou structurer le paysage
- en tonnelle pour procurer de l’ombre
- en tête de chat pour contenir le volume d’un arbre
etc...

 

 

 Taille d’entretien

La taille d’entretien vise à maintenir la forme d’un arbre.

Chaque forme architecturée ou semi-libre nécessite une taille appropriée qui respecte la santé et la biologie de l’arbre.

 

 

 

 

 

 

Haubanage

Le haubanage est une technique de sécurisation non traumatisante qui protège et maintient l’architecture d’un arbre dont la structure mécanique est fragilisée.
Il s’agit de poser des cordes appelées haubans.
Les câbles, tiges et cerclages en acier sont aujourd’hui abandonnés.
Nous pouvons conserver la forme d’un arbre qui est l’expression de son architecture en évitant sa taille sévère.
Dans certains cas le haubanage peut-être précédée d’une action légère de taille.
Cette méthode de consolidation s’appuie sur une analyse fine de la structure mécanique de l’arbre.
Le repérage et l’évaluation des risques de rupture potentiels nous amènent à choisir en fonction de leur résistance les points de pose des haubans dans l’arbre.